faune-france.org
Consulter
- Cartes de synthèse
- Les observations récentes
- Les galeries sons et images
Les cartes du moment
- Bécasseau cocorli 2018
- Gobemouche noir 2018
- Marouette ponctuée 2018
- Faucon d'Eléonore 2018
- Phragmite aquatique 2018
- Oedicnème criard 2018
- Pluvier guignard 2018
- Pouillot à grands sourcils 18-19
- Marmotte des Alpes 17-18
- Raton laveur 17-18
- Trithémis pourpré 17-18
- Vulcain 2018
- Grillon des torrents 17-18
- Ephippigère carénée 17-18
- Empuse pennée 17-18
- Mante religieuse 17-18
- Cigale grise 17-18
- Lucane cerf-volant 2018
- Argiope frelon 17-18
- Escargot petit-gris 17-18
- Frelon asiatique 17-18
Statistiques
Atlas et enquêtes
- Atlas des oiseaux migrateurs
- EPOC
- EuroBirdPortal
Faune-France
- Faune-France
- Associations partenaires
- Portails locaux de saisie
Outils naturalistes
- L'appli NaturaList
Aide et tutos
- Faune-France : premiers pas
- Index (Aide & tutos)
- Faune-France : paramétrage
- Choisir son mode de saisie ?
- Faune-France : saisie par liste
- Faune-France : pointage précis
- NaturaList : liste temps réel
- NaturaList : liste plus tard
- NaturaList : pointage temps réel
- NaturaList : pointage plus tard
Tout savoir
- Les nouvelles
- Faune-France
- Associations partenaires
- Espèces à publication limitée
- Droits d'accès
Comment ça marche ?
Avec le soutien de
EPOC

Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)

La taille de la population nationale de nombreuses espèces dites « communes » est paradoxalement difficile à évaluer. Cette méconnaissance limite les possibilités d'estimer des tendances d'évolution par exemple. C’est pourquoi la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle souhaitent développer une enquête nationale simple et peu chronophage ciblant l’avifaune commune, en complément du programme STOC EPS.

Contribuer à l'EPOC, rien de plus simple !

L'EPOC est un programme de dénombrement des oiseaux qui s'appuie sur la réalisation de points d'écoute, dont la vocation est de dynamiser la collecte de données par listes complètes sur l'ensemble du territoire national.

Qui ?

Pour y prendre part, il faut savoir reconnaître les oiseaux en visuel et à l'oreille.

Quoi ?

Effectuer des points d’écoute de 5 minutes durant lesquels tous les contacts d’oiseaux (vus et entendus) sont identifiés, dénombrés et localisés. Il est demandé de différencier les locaux (mâle chanteur, y compris en vol, oiseau posé, déplacement à courte distance) des individus en transit (en migration active, en vol en formation, déplacement à longue distance ou à haute altitude).

Où ?

Partout où vous allez et où vous pouvez vous arrêter cinq minutes. Il est possible de repasser régulièrement sur les mêmes points ou de changer à chaque fois. L’idéal : ne pas sélectionner : un arrêt = un relevé.

Quand ?

Quand vous voulez, mais les données collectées entre le 1er mars et le 30 juin, du lever du soleil à midi seront probablement les plus intéressantes.

Hors de cette période, on peut continuer à faire de l'EPOC mais dans ce cas, les oiseaux étant plus difficiles à contacter, les points feront préférentiellement 10 minutes.

Comment ?

Idéalement grâce à l’application mobile NaturaList, en mode ’Liste sur le terrain". Il convient alors de pointer précisément chaque observation. Il est aussi possible de rentrer ses listes une fois rentré à la maison sur son ordinateur, sur les portails du réseau VisioNature (Faune-France et Faunes locaux) en mode formulaire journalier (mais il faut alors noter précisément ses observations sur un carnet).

Quel intérêt ?

Les données saisies par liste sont complètes pour un temps d'observation connu. Dès lors, une absence d'information est réellement une absence de contact et non une lacune de saisie. Cela rend ces lots d'informations beaucoup plus exploitatbles pour des analyses sur la phénologie des espèces, leur abondance, etc.

En savoir plus

Pour télécharger le Guide méthodologique : cliquez << ici >>

Pour télécharger le Bilan 2017 du programme EPOC : cliquez << ici >>

News avril 2018 EPOC mi parcours

L’enquête EPOC 2018 a été lancée le 01/03/2018. Cela fait maintenant plus d’un mois et demi que de nombreux contributeurs utilisent ces formulaires de 5 minutes partout en France. Les premiers résultats sont encourageants. Plus de 3000 EPOC ont été saisis dans faune-France, soit une augmentation de 150% par rapport à 2017! Continuons nos efforts !

Il est temps de tirer un premier bilan de ce début printemps. Entre le 01/01/2018 et le 15/04/2018, 3035 EPOC ont été réalisés dans 84 départements. 288 observateurs ont pris part à cette enquête. Ces résultats concernent uniquement les données saisies avec l’application NaturaList. Pour comparaison, sur la même période en 2017, 1213 EPOC avaient été saisis en France.

Tableau 1 : liste des premiers départements contributeurs à l'EPOC

https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/Tableau.JPG
 
 
 
https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/pardpartementlast.jpeg
 
Figure 1 : répartition départementale des EPOC effectués entre le 01/03 et le 15/04/2018.
 
 
 
https://cdnfiles1.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/epoc2018.jpeg

Figure 2 : localisation des EPOC effectués entre le 01/03 et le 15/04/2018.

 

Ces résultats sont encourageants. Les résultats publiés par nos collègues du MNHN et du CNRS de Chizé sur la disparition des oiseaux des campagnes montrent l’importance de ce type de dispositif pour assurer une veille de l’avifaune au niveau national et local. 

Alors, tous à vos EPOC !

Merci pour votre implication.

 

Coordination nationale : Jérémy Dupuy, jeremy.dupuy@lpo.fr

 

Dossier rédigé par PJ, le 25/09/2017

Complété par Jérémy Dupuy et PJ, le 24/04/2018