faune-france.org
Consulter
- Les synthèses
- Les obs des 5 derniers jours
- Les galeries sons et images
Statistiques
Comprendre
- EPOC
- EuroBirdPortal
Outils naturalistes
- L'appli NaturaList
Tout savoir
- Les nouvelles
- Faune-France
- Associations partenaires
- Espèces à publication limitée
- Droits d'accès
Comment ça marche ?
Avec le soutien de
EPOC

Estimation des Populations d’Oiseaux Communs (EPOC)

La taille de la population nationale de nombreuses espèces dites « communes » est paradoxalement difficile à évaluer. Cette méconnaissance limite les possibilités d'estimer des tendances d'évolution par exemple. C’est pourquoi la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle souhaitent développer une enquête nationale simple et peu chronophage ciblant l’avifaune commune, en complément du programme STOC EPS.

Contribuer à l'EPOC, rien de plus simple !

L'EPOC est un programme de dénombrement des oiseaux qui s'appuie sur la réalisation de points d'écoute, dont la vocation est de dynamiser la collecte de données par listes complètes sur l'ensemble du territoire national.

Qui ?

Pour y prendre part, il faut savoir reonnaître les oiseaux en visuel et à l'oreille.

Quoi ?

Effectuer des points d’écoute de 5 minutes durant lesquels tous les contacts d’oiseaux (vus et entendus) sont identifiés, dénombrés et localisés. Il est demandé de différencier les locaux (mâle chanteur, y compris en vol, oiseau posé, déplacement à courte distance) des individus en transit (en migration active, en vol en formation, déplacement à longue distance ou à haute altitude).

Où ?

Partout où vous allez et où vous pouvez vous arrêter cinq minutes. Il est possible de repasser régulièrement sur les mêmes points ou de changer à chaque fois. L’idéal : ne pas sélectionner : un arrêt = un relevé.

Quand ?

Quand vous voulez, mais les données collectées entre le 1er mars et le 30 juin, du lever du soleil à midi seront probablement les plus intéressantes.

Hors de cette période, on peut continuer à faire de l'EPOC mais dans ce cas, les oiseaux étant plus difficiles à contacter, les points feront préférentiellement 10 minutes.

Comment ?

Idéalement grâce à l’application mobile NaturaList, en mode ’Liste sur le terrain". Il convient alors de pointer précisément chaque observation. Il est aussi possible de rentrer ses listes une fois rentré à la maison sur son ordinateur, sur les portails du réseau VisioNature (Faune-France et Faunes locaux) en mode formulaire journalier (mais il faut alors noté précisément ses observations sur un carnet).

Quel intéret ?

Les données saisies par liste sont complètes pour un temps d'observation connu. Dès lors, une absence d'information est réellement une absence de contact et non une lacune de saisie. Cela rend ces lots d'informations beaucoup plus exploitatbles pour des analyses sur la phénologie des espèces, leur abondance, etc.

En savoir plus : cliquez ici

 

Combien y a-t-il de Mésanges bleues en France ? Pour le savoir, participez à l'EPOC (cliché PJ).

http://files.biolovision.net/www.faune-france.org/userfiles/CyacaePJ.jpg

 

Coordination nationale : Jérémy Dupuy jeremy.dupuy@lpo.fr

 

Dossier rédigé par PJ, le 25/09/2017